Suivre par email

jeudi 29 juin 2017

  Assistant super héros


Dans une autre vie, j'ai travaillé en collaboration avec des artistes, parfois très connus, parfois moins.
Ils me proposaient une idée et moi je la transformais en matière.

Beaucoup de visiteurs disaient : "Mais c'est vous l'artiste ! Vous avez tous fabriqué !"

On aurait pu le penser.
C'est vrai que je créais une forme qui s'accroche à la lumière, qui donne envie...
L'idée devait devenir "sculpture attractive", une oeuvre élégante.

C'est déjà en soit beaucoup de travail et un apprentissage long, méticuleux, plus que respectable !
Mais je ne suis pas l'artiste.
Car l'oeuvre de l'esprit, ce n'était pas moi...

Je dirais plus que j'étais "l'assistant artiste", un peu comme un assistant super héros...


Je suis comme le super héros. 
J'ai la cape et le loup sur les yeux, mais ce n'est pas moi qui dirigeait l'action.

Alors oui, au final, comme le héros, je sauvais des gens et sans pour autant être devant les projecteurs.

Mais je n'avais pas cette terrible responsabilité de CHOIX.
Cette liberté angoissante de finalité de l'oeuvre.

Rester dans l'ombre a des bons côtés. 
On prend moins de risques, on se laisse accompagner par l'artiste tout en profitant du plaisir de créer.

Sécurité supplémentaire : Je devais rester dans une identité, propre à l'atelier où je travaillais.
Je n'avais plus qu'à surfer avec ma sensibilité, qui est bien là car au final je n'aurai pas fait ce métier si elle n'existait pas.

Aussi ce visiteur émerveillé qui me disait "c'est vous l'artiste", je ne lui en veux pas car c'était un compliment qu'il me faisait.
Je le recevais avec beaucoup d'humilité et de gêne parfois 
Beaucoup de mal à y croire soi-même  mais je m'abstenais de tout commentaire.

Seulement voilà, ce que je peux y répondre aujourd'hui c'est que non, je ne suis pas l'artiste, 
ne vous trompez pas.

Voici un visuel que j'aime bien.



Pour moi, il définit toutes les ambiguïtés que l'on découvre dans le métier d'un Artiste.
Imaginez si celui-ci est entrepreneur ! Un vrai schizophrène je vous dis!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire